Le Botswana c’est un énorme …

Aventure au Botswana

Le Botswana c’est un énorme « coup de cœur » je l’ai adoré pour la diversité de ses paysages, pour sa nature à l’état sauvage, ses parcs et ses réserves sans clôtures électriques où les animaux circulent en pleine liberté.

Dans : « CARNET BOTSWANA », vous allez plonger dans une Afrique authentique au coeur de la vie sauvage. Vous pourrez vous projeter dans un futur périple sur les pistes du Botswana !


Organiser soi-même son voyage au Botswana

Si vous avez le goût de l’aventure !

photo msiafricaroadtrip.com deux lion du Kalahari couchaient sous un arbre à l'ombre. Botswana 2018

Les + et les – du Botswana

pour un voyageur indépendant (Seldriver)

Le Botswana est une destination un peu compliqué pour une première expérience en Self-drive.
D’autant plus que pour s’aventurer sur certaines pistes du Botswana, il faut un minimum d’expérience de conduite tout-terrain.
Le Botswana est l’un des territoires le plus sauvage du continent africain.
Ainsi à la différence de ces voisins d’Afrique du Sud et de Namibie, les réserves et les parcs du Botswana, restent sauvages et ne sont accessibles qu’en 4X4.
Vous n’avez pas trop le choix pour découvrir le Botswana : soit self-drive (indépendant) ou soif avec un tour-opérateur ?
Avec un Tour-opérateur (Attention aux prix) les lodges au Botswana comptent parmi les plus chers du monde : de 350€ à 3000€ pour 1 journée et 1 nuit ( tout compris), tout particulièrement dans le Delta de l’Okavango. Il est peut-être possible de trouver moins cher ???

LES PLUS :

  • Des grands espaces où bien souvent vous êtes seules à observer la faune.
  • Des emplacements de camping isolés et immenses où vous êtes « seul au monde ».
  • Un sentiment d’extrême liberté, des animaux partout, un des pays les plus sauvages d’Afrique.
  • Des hébergements de gamme moyenne très bien et très propres.
  • La sécurité aucun problème, peut-être dans les grandes villes, je l’ignore.
  • Un pays d’Afrique extrêmement calme et stable politiquement. Le Bostwana est surnommé « le miracle africain » et « la suisse africaine »
  • Absolument pas de tourisme de masse.

LES MOINS :

  • Les réservations en ligne avec certains organismes, elles peuvent s’avérer très compliquées !!! Ils ne répondent même pas à vos mail.
  • Les barrières sanitaires
  • La monnaie locale : le Pula (BWP) ne vous servira à rien dans les autres pays frontaliers.
  • Il prenne très peu la monnaie Sud-africaine : le Rand, (lorsque vous arrivez d’Afrique du Sud c’est un moins, mais ce n’est pas grave).
  • Pour payer directement dans les parcs et à la douane : il faut impérativement payer en Pula et avoir l’appoint.

L’avion :

Aucuns vols directs au départ de la France et des autres pays du monde. Vous passez automatiquement par l’Afrique du Sud et vous avez une escale à Johannesburg. Les billets d’avion sont assez onéreux.

En voiture :

Johannesburg ne se trouve en voiture qu’à 3 heures de « Gaborone » la capitale du Botswana. Vous avez la liste des postes frontières et les horaires dans « SELFDRIVER« 

Une solution pour les novices du self-drive au Botswana

Vous louez une voiture standard ou un 4X4 « équipé camping » avec tente sur le toit. Avec une voiture standard, vous ne roulez que sur les grands axes routiers lesquels sont goudronnées et relient toutes le villes importantes du pays : y compris les grandes routes pour rejoindre la Namibie, l’Afrique du Sud,…
Vous louez vos hébergements : hôtel, guesthouse,…, dans les principaux centres touristiques, Maun et Kasane. Ensuite pour les activités : safaris, promenades en bateaux, survol du delta de l’Okavango,…, vous avez énormément de réceptifs sur place pour vous prendre en charge.
Avec le 4X4 « équipé camping » vous pouvez rouler sur certaines pistes faciles d’accès, Vous visitez vous même le Parc CHOBE. Et vous faites du camping : l’option la moins cher.

Les routes goudronnées en rouges et en jaunes – Carte Source : Wikivoyage-

Quand partir ?

Comme pour la Namibie et l’Afrique du Sud, éviter les dates suivantes :
du 15 décembre au 15 janvier, ainsi que le mois de juillet, ce sont les vacances scolaires des Sud-Africains. Ils visitent énormément leur propre pays, mais également les pays frontaliers à l’Afrique du Sud. Donc, les prix flambent et pour les réservations, il faut s’y prendre très longtemps à l’avance. De mi-juin à mi-août, « l’hiver austral » une période très fréquentée également, du fait des vacances scolaires dans les pays européens. La haute saison est de juin à octobre. L’année dernière, nous sommes partis en novembre « l’été austral » très agréable, peu de monde et beaucoup d’animaux. Aucune pluie avant le début décembre, néanmoins un ciel souvent nuageux. Suivant vos dates renseigner vous sur les guides touristiques en ce qui concerne le climat.

Les réservations :

Spécialement pour le Botswana !!! Attention pour la haute saison : de juin à octobre. Au Botswana si vous partez en saison haute, il faut impérativement réserver vos emplacements de camping : 12 mois à l’avance. Surtout en ce qui concerne les réserves les plus fréquentés comme : MOREMI, SAVUTI,… Pour Moremi, vous avez des hébergements en dehors du parc et certains se situent pas très loin de l’entrée. Pour Savuti, il n’y a rien à part leur camping hyper cher et qui est loin d’être au « TOP ». Surtout par rapport au prix (50$ la nuit) et leur lodge de luxe.


IDEM que pour la Namibie et l’Afrique du Sud. Néanmoins, je me répète au cas ou certaines personnes, ne liraient pas les pages concernant les deux autres pays.

Je réalise absolument toutes mes réservations en ligne. Avec certains hébergements vous pouvez payer votre réservation en ligne, je n’ai jamais eu un quelconque problème. Toutefois, je reste prudente et je vérifie que le site n’a pas une URL bizarre et qu’il commence bien par : https// (tout comme en France). Certains sites vont vous demander de faire un virement : ATTENTION, cela peut vous coûter cher en frais bancaires. La mienne ne prend actuellement que 13€, mais renseigner vous bien auprès de votre banque avant de faire un virement, car les tarifs sont parfois beaucoup plus élevés. Et d’autres sites vont vous demander de remplir un formulaire avec les renseignements de votre CB, une méthode qui se pratique couramment en Afrique australe.

Cependant, il y a d’autres solutions, surtout si vous craignez de donner votre n° de CB. Pour les hébergements, vous pouvez réserver avec « Booking » ou réserver lorsque vous êtes sur place dans le pays (sauf en saison très haute : du 15 décembre au 15 janvier car vous risquez de ne pas trouver de places).
Sur mon blog, vous trouverez :
– Des « conseils »
– Des « carnets d’Afrique »
– Des « Voyager moins cher« 
Vous trouverez également :
– des liens vers les Parc Nationaux avec leurs coordonnées et bien d’autres renseignements.

Hébergements au Botswana:

Chambres d’hôtes, hôtels, Guest houses, lodges,…

The Maun Garden Studio à Maun Botswana
The Maun Garden Studio

A Maun, nous avons séjourné 2 nuits au ‘The Maun Garden Studio’ un établissement très bien avec un cadre magnifique situé sur les rives de la rivière Thamlekane. Un petit-déjeuner excellent à base de produits frais, un accueil très professionnel et chaleureux à la fois. Nous y retournons en novembre 2019.

Le camping au Botswana:

Le camping le mode de logement le moins cher. Vous êtes complètement indépendant avec un 4X4 tout équipé : tente dépliable sur le toit, matériel de camping, réserve d’eau, de nourriture, carburant,…, pour ceux qui traversent des zones isolées tel que le « CKGR« . Le camping se pratique de partout, vous avez des emplacements dans toutes les villes touristiques y compris Gaborone, dans les parcs, réserves publiques et privées ou communautaires. Ainsi que certains lodges de moyenne gamme, lesquels possèdent des emplacements de camping. Les campings des lodges sont souvent dans des enclos sécurisés.

Botswana terre d’aventure

Kalahari CKGR Botswana
Le Kalahari

%d blogueurs aiment cette page :